Atualità / Actualité/Cultura / Culture/Gent d'aquì / Gens d'ici/Lenga nissarda / Langue niçoise/Musica / Musique/Umour / Humour

Raggapero, l’émission la plus nissarda la bande FM

Tous les vendredi sur Fréquence K, 103.4 FM ou sur internet

Et comme elle a raison, la « petite Clara », fidèle auditrice de l’émission, qui, dans son sympathique jingle spécialement concocté pour l’occasion, nous laisse mieux qui quiconque entrevoir l’ambiance « bon enfant » et festive de ces deux heures de pur bonheur radiophonique. Raggapero, c’est l’émission ensoleillée du vendredi soir, celle qui réchauffe les conduits auditifs chaque semaine, de 18 à 20 heures, sur Fréquence K (103.4 FM) et dont les chauds rayons de bonne humeur peuvent nous laisser penser que oui, c’est possible, on peut bronzer à l’intérieur du crâne ! Même en pleine hiver !

Raggapero, c’est une émission niçoise par excellence, qui trempe nonchalamment ses orteils dans la méditerranée, du coté du port, le corps alangui sur le comté « nissart » tout entier, de part et d’autre du paillon, et la tête à l’ombre des forêts du Mercantour, mais dont les bras ouverts englobent également avec bienveillance toutes les cultures du sud, (« des sud » pourrait on dire), de la Catalogne à la Sicile , en passant par la Corse ou la Savoie, dans une sieste salutaire autant que dynamisante dont les joyeux ronflements proviennent tout aussi bien de Montpellier, Marseille, Lecce ou Naples … en d’autres termes, le repos du guerrier occitan …

Mais n’allez pas croire qu’on y dort, à Raggapero ! bien au contraire … parfois même les « ronflements » s’y font grognements . Car on y défend une pensée, une culture un mode de vie … mieux, un « art de vivre », tout droit issu des régions et de leurs traditions séculaires. Oui madame !

On y parle le niçois, on y chante le provençal, et on y découvre les musiques anciennes / actuelles des vallées alpines / transalpines, on y débat des identités, (sans toutefois faire de « l’identitaire » forcené, méfi !), on s’y informe des actualités artistiques qui échappent « malencontreusement » au « microcosme parisianiste », (si, si c’est possible !) … on y présente les énergies associatives, les forces vives, vivantes et vivaces qui œuvrent pas loin d’ici … où tout près, là-bas … comme on vous le dit ! …

Bref, on y vit, madame … et on y vit bien à Raggapero …

Et en tout cas, on s’y amuse, ça c’est sur ! … avec ou sans « l’accen » rires et bons moments garantis !

Satisfait ou remboursé. Et si cette si typique « mentalita nissarda» en modulation de fréquence, on l’a doit essentiellement aux animateurs Patrice et Djé, deux amis de longue date, originaire du Cros de Cagnes (le centre du monde, d’après eux …), dont l’évidente complicité s’entend on ne peut mieux depuis leur local émetteur de Carros, deux « frère de la cote » (plus pirates que corsaires d’ailleurs, puisque bénévoles) qui partent hebdomadairement à l’abordage de la morosité ambiante, de la sinistrose et de l’imposant galion de «l’establishment» estampillé « pensée unique». Pourtant, uniques, ils le sont, les bougres.

Et ils le pensent, qui plus est ! …

Djé, (Jérôme Fantino, pour le show-business …), c’est le technicien de cette chiourme bicéphale, celui qui bat la cadence de cette joyeuse galère. Derrière ses consoles, ses curseurs, ses écrans de contrôle et son micro, c’est lui qui veille au bon fonctionnement de l’embarcation, et qui durant toute la traversée décoche inlassablement des tirs de musique dont lui seul à le secret. Son arme de prédilection ? le ragga …éminent et incontesté spécialiste de la branche occitane et italienne de ces rythmes entrainants, il nous gratifie à chaque émission de nombre de joyaux, de raretés et de nouveautés diverses, son autorité en la matière étant d’autant plus légitime qu’il est également l’artificier du groupe « Nux Vomica », autre référence nissarda s’il en est, et qu’il est régulièrement sollicité pour ses talents de DJ.

Dans Raggapero, le côté ragga, c’est donc lui …

Le côté apéro, c’est plutôt Patrice (Patrice Arnaudo, pour les renseignements généraux …). Non pas pour le caractère vinicole de l’appellation (bien que les deux compères ne boudent pas leur plaisir devant une distillation locale ou une boisson fermentée … loin s’en faut … ) mais bien pour son caractère convivial et généreux, annonciateur d’un vrai moment de détente. Lui, il est professeur de Niçois (d’occitan, pour l’éducation nationale, ça fait plus sérieux) et les problèmes des langues minoritaires, il connait … alors, il les défend … bec et ongles… mais sans animosité aucune, avec l’humour et le recul de ceux qui ont compris qu’on n’impose pas ; jamais ; on propose, c’est mieux. Et nous avec délectation, on dispose. Erudit en histoire et tout ce qui touche de près ou de loin la langue d’oc en général et la «Countea de Nissa » en particulier, il n’est jamais à court de bons mots, d’anecdotes, d’idées loufoques ou de slogans décalés, de coups de gueules, aussi, parfois, qu’il nous sert de sa voix nonchalante, mais néanmoins sensuelle, de la même manière qu’il nous servirait un apéro rafraichissant et gouleyant … que c’est bien dit.

Et tout ça, ça nous donne Raggapero.

Une émission assurément décontractée, à la bonne franquette, plus « auberge espagnole » que club med, plus salade niçoise qu’hamburger calibré, une émission qui fleure bon l’huile d’olive, le glaçon anisé et le « franc-parler » du « parler nissart », une émission phare de «l’agonie sound system », anti-académisme hertzien que revendiquent nos deux flibustiers, mais émission riche avant tout, riche de ses invités qui viennent présenter leurs spectacles, disques, fêtes, manifestations culturelles ou autres, riche des ses rubriques récurrentes, comme par exemple le « palhassou d’or », où l’on décerne un carton rouge à un événement ou une personne qui a brillé dans la semaine par sa nullité, « on s’en cague », où l’on signale un évènement surmédiatisé dont tout le monde se fiche, « question pour un litron », où on peut gagner un coup à boire (…fffarpaitement !…), ou encore «lou cavagnou », où un simple appel amical se voit récompensé d’un panier de légumes « dou pais », histoire d’œuvrer pour le « gratuité universelle », notion si chère (si l’on peut dire) à Djé et Patrice … riche également de par sa programmation musicale qui explore moult rivages et océans, et à laquelle tout-un-chacun peut participer, d’ailleurs, puisque tout jingle à la gloire de l’émission et de ses animateurs, même fait avec les moyens du bord, sera plus que bienvenu, (pour peu qu’il soit flatteur … les deux loustics sont de grands adeptes de « l’auto-vénération » ! … Patrice surtout …) et riche, pour finir, des témoignages divers des auditeurs qui appellent en direct, et qui font de Raggapero une vraie plate-forme de liberté et d’expression « dei gens d’aqui »… musique, bonne humeur, « agonie sound system » et antenne libre, que demander de plus ?!

Vous voyez bien, Raggapero, c’est l’émission qu’il vous faut ! …

Patrick Gachet

Publicités

Une réflexion sur “Raggapero, l’émission la plus nissarda la bande FM

  1. Pingback: Le programme pour ce week end | La Countea : le blog du Comté de Nice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s