Atualità / Actualité/Lenga nissarda / Langue niçoise

1.600 signatures pour l’école français-niçois

Face au non de l’inspection académique sur une classe bilingue franco-niçois, Serge Chiaramonti, et Jean-François Marro répliquent en lançant des pétitions.

Trois niçois montent au créneau pour réclamer l’ouverture d’une classe bilingue niçois-français. Et d’appeler les élus à une « union sacrée » sur ce projet

« Tous les éléments sont réunis pour ouvrir à la rentrée prochaine une classe bilingue franco-niçoise. Avec une école, celle du Château, prête à tenter l’expérience, trois enseignants diplômés en occitan disponibles, des parents volontaires et un projet monté par la Ville. Seules bloquent les réserves de l’inspecteur d’académie. »

Réserves de taille – sans son feu vert, aucune classe ne peut être créée dans les Alpes-Maritimes – auxquelles se sont attaqués Jean-François Marro et Serge Chiaramonti, trois Niçois et fiers de l’être, présidents d’associations culturelles nissartes*. Comment ?

En appelant l’opinion publique à les suivre dans ce combat « pour avoir droit à un enseignement bilingue français-langue régionale, dispositif public qui existe partout. En Provence, Corse, Languedoc, Bretagne, et même à Cuers dans le Var. Sauf à Nice ! Pourquoi une telle iniquité ? »

Déterminés à remporter cette bataille du nissart, ils ont lancé une pétition sur Internet qui fait déjà le buzz ! Présente sur le réseau social Facebook, elle a été reprise sur le site officiel de l’OGC Nice.

« Résultat ? 1 600 signatures électroniques collectées en quelques jours, 4 600 visiteurs sur notre blog, et une pétition sur papier qui tourne dans les commerces. Et ce n’est pas terminé. « Une autre pétition est partie en direction de la sphère politique. Pour appeler tous les élus, quelle que soit leur étiquette, à l’union sacrée autour de ce projet. Pour que derrière le maire, ils interviennent auprès de l’inspection académique. Nous ne demandons pas la lune. Juste l’ouverture d’une classe bilingue dans une des 162 écoles publiques. »

Une ouverture vers les autres

N’est-ce pas là un combat d’arrière-garde face aux grands défis que doit relever l’École ? « Pourquoi l’enseignement du niçois ne serait-il pas plus important que celui de l’anglais. Selon des études, les élèves qui apprennent une langue régionale réussissent mieux que les autres », soulignent Jean-François Marro et Serge Chiaramonti. « C’est une source d’ouverture vers les autres. Non un repli communautaire. Face au brassage de la population, le nissart a toujours servi dans le passé et sert encore de lien social. Mon histoire en est un exemple. Mon grand-père Polonais est arrivé à Nice dans les années trente. Et aujourd’hui, je parle nissart. Parce que c’est la langue des pierres, de notre patrimoine. En dehors du français auquel je suis attaché, le nissart est ma langue, celle qui nous sert de reconnaissance entre amis. Celle avec laquelle nous exprimons nos fantaisies, nos « pantaï », notre joie de vivre. »

Et des exemples sur l’intégration réussie grâce au nissart, ils en ont plein leurs dossiers. « Il y a deux ans, c’est un lycéen d’origine tchétchène qui a obtenu la meilleure note au bac en niçois. L’année suivante, le bachelier primé en nissart était d’origine guinéenne. » Pour eux, le nissart n’est donc pas une question de folklore. Juste un outil d’intégration à transmettre au plus vite aux jeunes générations.

2. Cette pétition a été lancée par les associations « Nissart per tougiou », « Boulegà » et la fédération des associations du Comté de Nice. Elle est mise en ligne sur le sitewww.lacountea.com et sur la page Facebook « countea de nissa ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s