Atualità / Actualité/Cultura / Culture/Tradicioun / Tradition

Les « JO » du Paillassou à Saint-Roch

Pour Khalid et Abdoulla, 13 ans, le secret du lancer du paillassou réside dans l’art de plier et de tenir le drap. Franck Fernandes
Organisé depuis 22 ans, il se déroulera fin janvier à Saint-Roch. Avec de plus en plus d’adultes venus rire et soigner leur stress…
Connaissez-vous le championnat du monde de lancer de paillassou ?

Loin d’être une blague carnavalesque, ce concours réunit, depuis vingt-deux ans, de plus en plus d’adeptes. Pour lancer le plus loin possible, à l’aide d’un simple drap, le paillassou, un pantin bourré de paille.

Parmi ces drôles de compétiteurs figurent des enfants, mais surtout des adultes. Leurs motivations ? Rivaliser d’adresse, rire, entretenir cette tradition niçoise et… soigner leur stress ! « Dans ce pantin de paille, personnage clé de carnaval, on met toutes nos contrariétés, soucis et autres galères accumulés pendant l’année, explique Cristou Daurore, organisateur de ce championnat. Le fait de jeter le plus loin possible ce pantin est une jolie manière, très concrète, d’envoyer balader ces moments difficiles. Pas un hasard si le lancer du paillassou s’est toujours déroulé en janvier. Histoire de se défouler avant d’entamer l’année nouvelle l’esprit serein. »

Une tradition que Cristou Daurore, directeur du « Centre culturel occitan païs nissart et alpenc » entretient au travers de ce championnat du monde gratuit, unique à Nice. Et pour se préparer à cette 22e édition qui se jouera le 30 janvier, quartier Saint-Roch, les entraînements ont déjà commencé. Où ? À l’Ariane, sur le coin d’un trottoir non loin du Théâtre Lino-Ventura. « Car ce sport se pratique partout. Il suffit d’un drap, d’un pantin et d’un peu d’espace. À charge pour les concurrents, répartis par équipes de deux, de déployer leur talent et adresse. » À écouter les joueurs, comme Khalid et Abdoulla, 13 ans, tout réside dans l’art de plier le drap. « Pour s’en servir comme d’une catapulte ! »

Cette année, l’objectif est de battre le record mondial établi en 2007 avec un paillassou propulsé à 15 m 30 ! Rémi Martin, travaillant dans le BTP et Joan Piccinelli, sapeur-pompier, auteurs de ce tir jamais égalé seront présents, le 30 janvier, à Saint-Roch, pour défendre leur titre. Tout comme Cédric Georget, brancardier à l’hôpital de L’Archet, sacré champion du monde 2009 avec un lancer de paillassou à 11 m. « Je me suis inscrit pour faire vivre cette tradition niçoise. Un comble, pour un Parisien comme moi ! Car ce championnat du monde représente un moment de franche rigolade. À goûter impérativement. »

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Savoir +

Ouvert à tous. Entraînements (gratuits) les mercredis 12, 19 et 26 janvier de 15 h à 16 h 30 à l’ATE, 140 boulevard de L’Ariane. Inscription au 06.71.18.61.21. Rens

www.nissa.fr

VOIR LA VIDEO DU REPORTAGE SUR LE SITE DE NICE MATIN : CLIQUEZ !

Publicités

Une réflexion sur “Les « JO » du Paillassou à Saint-Roch

  1. Pingback: Le programme pour ce week end | La Countea : le blog du Comté de Nice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s