Non classé

Achetez Nice Matin aujourd’hui !

Une une et quatre pages consacrée au « renouveau de la nissartitude » !

Jeunes, nissarts et fiers de l’être!

Il y a vingt ans, parler le niçois était désuet. Ringard. Aujourd’hui, la nissartitude refait surface, érigée comme mode de vie par une génération en quête de sens

Délaissé il y a une vingtaine d’années, taxé par les jeunes de « ringard », le nissart s’apprêtait à mourir doucement. Dans l’oubli. Et voilà qu’il refait surface, pour s’inviter sur le devant de la scène scolaire, culturelle et associative, ainsi que sur Internet. Aujourd’hui, il est étudié de l’école au lycée, chanté au stade du Ray par des milliers de supporters de l’OGC Nice, défendu bec et ongles par toute une jeune génération. Engagés dans la vie active, ils ont la trentaine, voyagent à travers le monde…

Et pourtant, tous sont viscéralement attachés à l’histoire et la culture du Comté de Nice, qu’ils ont tatouées au cœur. Un retour aux sources récent. Vieux d’une dizaine d’années, au moment où l’OGC Nice grimpait en Ligue 1. Nissa la Bella s’est alors transformé en hymne des supporters, en fierté d’être « nissart per tougiou » !

Nissartitude positive

Phénomène de mode éphémère cantonné à un carré de pelouse ? Pas sûr. Aujourd’hui, la jeune génération s’est emparée de cette fierté niçoise comme d’un modèle à suivre. Tous l’avouent. Face à la mondialisation de l’économie, au triomphe de la finance et du bling-bling, à un monde qui tourne bien trop vite, ils ont appuyé sur la touche pause. Pour se raccrocher à la génération de leurs grands-parents. À leurs valeurs solides, ancrées dans le terroir, à l’amitié éternelle, à un art de vivre aussi.

Mouvement passéiste ? Forme de repli sur soi ? Ils s’en défendent. Eux pratiquent une nissartitude positive, apolitique, anti-indépendantiste, ouverte sur le monde. « Nice a toujours donné et donne encore des racines à ceux qui le veulent. »

À leurs yeux, le nissart n’est pas une langue régionale, mais internationale, parlée de l’Italie à la Catalogne. Une langue et une culture d’intégration qui permettent aux nouveaux arrivants de devenir à leur tour « Nissarts per tougiou »…

Rencontre avec cette jeune génération.

Retrouvez l’intégralité de ce reportage dans votre Nice-Matin (Edition Nice Littoral) de ce jeudi ou directement sur votre journal en ligne
Ce reportage est également disponible sur votre Ipad

Vous pouvez également vous exprimer sur le forum de Nice Matin:

Il y a 20 ans parler niçois était désuet, ringard. Aujourd’hui, la nissartitude refait surface, érigée comme mode de vie par une génération en quête de sens. Mais être Niçois c’est quoi ? Un phénomène de mode éphémère ? Un mouvement passéiste ? Une forme de repli sur soi ? La défense d’un art de vivre ? 

Vous ? Vous en pensez quoi ? Ce forum est là pour vous ! Alors donnez votre avis !

Publicités

3 réflexions sur “Achetez Nice Matin aujourd’hui !

  1. Il aura fallu cet article pour que j’atterisse ici, mais mieux vaut tard que jamais. Bravo à toi Mister…. ca fourmille de trucs et de choses.

    amicalement
    Laurent vareille

  2. Nice matin qui fait l’éloge de la « nissartitude » on dirait de la condescendance.
    Avec un peu moins de « côte d’azure », « provence » de « riviera française »… et un peu plus de place pour le nissart dans leurs lignes, il pourraient vraiment contribuer à la survie du nissart.
    La ringardisation du nissart ils n’y sont pas pour rien.
    Sinon je profite de mon premier message sur ce blog pour féliciter son auteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s